Tag Archives: danse contemporaine

TEMPS FORT Bastille #4 / Simon Mayer

TEMPS FORT Bastille #4

Simon Mayer – SunBengSitting

En dialecte de la Haute-Autriche, « sunbeng » désigne le banc installé au soleil devant les fermes. Simon Mayer, lui-même né dans la campagne autrichienne, revisite à sa manière les traditions dont il est issu. Utilisant des éléments propres au folklore de sa culture d’origine – vocalises tyroliennes, schuhplattler (danse principalement pratiquée par des hommes), tronc qui devient banc, fouet chasseur de mauvais esprits – il les expose, en joue, et les dénude au sens propre puisque c’est nu qu’il danse ce solo. À la fois danseur virtuose, musicien transformant son corps comme les accessoires en instruments, chorégraphe malin et émouvant, Simon Mayer fait ainsi brillamment dialoguer des univers souvent considérés comme inconciliables : les évocations de la nature et les codes urbains, la tradition et le contemporain, la contrainte et la liberté.

Simon Mayer a étudié au Wiener Staatsoper, chez P.A.R.T.S et a été membre du Wiener Staatsballet. En tant que danseur / chorégraphe et musicien, il a travaillé avec Anne Teresa de Keersmaeker, Wim Vandekeybus et Zita Swoon. Ses spectacles Monkeymind, SunBengSitting, Sons of Sissy et Oh Magic sont joués à l’international. En 2017, il a reçu le prix de Outstanding Artist du Austrian Chancellery.

> l’évènement Facebook

Au Théâtre de la Bastille du 15 au 18 avril à 21h

Réservation :
📞 01 417 417 07
📩 reservation@atelierdeparis.org

Conception, performance & musique : Simon Mayer
Son & live looping : Pascal Holper
Création lumières : Lucas Gruber & Hannes Ruschbaschan
Conseil artistique : Frans Poelstra
Coordination technique & tournée : Jan Maria Lukas

Commentaires fermés sur TEMPS FORT Bastille #4 / Simon Mayer

Filed under

TEMPS FORT Bastille #3 / Nina Santes

TEMPS FORT Bastille #3

Nina Santes – Hymen Hymne

Hymen hymne est une célébration aussi sensorielle qu’envoûtante. De la nuit profonde et archaïque jusqu’au rituel contemporain, les cinq interprètes circulent parmi l’assemblée des spectateurs et questionnent tour à tour le devenir de la sorcière. Un être hybride et marginal, une présence mystérieuse qui sonne la révolte contre les normes sociales et l’ordre établi. Peu à peu, l’espace entre les corps se charge d’une énergie trouble. Images, gestes et chants surgissent par éclats, faisant de la pratique magique un acte de résilience. Loin de tout folklore historique, Nina Santes s’inspire ainsi du mouvement éco-féministe, incarné par une autrice américaine, Starhawk, dont les écrits nous enjoignent à rêver la puissance de l’obscur. À la lueur d’une lune d’acier, le vieux monde abandonne sa vieille peau dans l’espoir de renaître : l’horizon sera sorcière.

Nina Santes fait ses débuts sur scène en tant que marionnettiste. Depuis 2008 elle a collaboré en tant qu’interprète avec de nombreux chorégraphes et est l’auteure de pièces chorégraphiques et musicales. Sensible au croisement des pratiques et à l’art de la performance, elle développe régulièrement des collaborations avec le monde des arts visuels et plastiques, de la musique, et de la mode. Nina Santes a reçu le prix Nouveau Talent Chorégraphie de la SACD en 2018.

> l’évènement Facebook

Au Théâtre de la Bastille du 15 au 18 avril à 19h

Réservation :
📞 01 417 417 07
📩 reservation@atelierdeparis.org

Conception & composition musicale : Nina Santes
Création & interprétation : Soa De Muse, Nanyadji Ka-gara, Nina Santes, Betty Tchomanga & Lise Vermot
Création lumières : Annie Leuridan
Création sonore : Nicolas Martz
Scénographie : Celia Gondol

Commentaires fermés sur TEMPS FORT Bastille #3 / Nina Santes

Filed under

TEMPS FORT Bastille #2 / Oona Doherty

TEMPS FORT Bastille #2

Oona Doherty – Hard to be Soft / A Belfast Prayer

Oona Doherty, nouvelle venue sur la scène de la danse, a frappé fort dès ses premières créations. Avec Hard to be SoftA Belfast Prayer, elle consacre une quadrilogie à la ville où elle a grandi. Les tableaux, très différents, puisent dans la réalité sociale et intime des Irlandais du Nord, convoquant aussi bien des fragments documentaires bruts – bruits de rues, cris, bagarres, dialogues de bar – qu’une gestuelle s’inspirant notamment du hip-hop mais aussi de la musique sacrée. Très expressifs et puissants, ces tableaux mettent en lumière les stéréotypes de classe et de genre, et les font apparaître à la fois dans leur arrogance et leur fragilité. Oona Doherty livre ainsi une pièce politique, poétique, spirituelle qui, tout en explorant les zones de vulnérabilité, possède une force de vie, une intensité et un sens de l’image rares.

La chorégraphe nord-irlandaise Oona Doherty a étudié à la London Contemporary Dance School, à l’université d’Ulster et au Laban Center de Londres. Depuis 2010, elle interprète les pièces de danse et de théâtre des compagnies TRASH (NL), Abbattoir Ferme (BE), Veronika Riz (IT)… Invitée à JUNE EVENTS 2017, Oona Doherty s’est produite dans de nombreux festivals à travers l’Europe.

> l’évènement Facebook

Au Théâtre de la Bastille du 8 au 12 avril à 21h

Réservation :
📞 01 417 417 07
📩 reservation@atelierdeparis.org

Conception et chorégraphie : Oona Doherty
Avec : Ajendance Belfast, Oona Doherty, Bryan Quinn & John Scot
Création sonore et musique : David Holmes
Décor et création lumières : Ciaran Bagnall Design
Construction décor : Peter Lorimer
Photographie et film : Luca Truffarelli
Projections : Jack Phelan

Commentaires fermés sur TEMPS FORT Bastille #2 / Oona Doherty

Filed under

TEMPS FORT Bastille #1 / Shira Eviatar

TEMPS FORT Bastille #1

Shira Eviatar – Body Roots / Rising

Body Roots est un solo à plusieurs personnages, explorant l’histoire personnelle de Shira Eviatar à travers ses racines mizrahim. Par un jeu de masques représentant différents membres de sa famille, la jeune chorégraphe explore les hasards et les mystères généalogiques, géographiques et historiques dont elle est l’héritière.
Dans Rising, un duo nourri de la culture yéménite et marocaine, Shira Eviatar, avec Anat Amrani, revendique la dimension politique de sa démarche créative, la place de la culture mizrahim en Israël, mais aussi les possibilités d’expression de sa propre féminité. Loin d’une esthétique et d’une sensualité codées, le mouvement est avant tout le point de rencontre entre la mémoire ethnique issue des traditions et la libre mécanique du corps.

Danseuse et chorégraphe basée à Tel Aviv, Shira Eviatar est titulaire d’une bourse d’étude du DanceWeb et d’un diplôme de danse théâtre du Kibbutzim College.
Elle a étudié au Lee Strasberg Theatre & Film Institute New York et à Kelim – centre de recherche chorégraphique de Tel Aviv. Elle présente son travail à l’international dans des festivals comme Fabbrica Europa, Malta Festival…

> l’évènement Facebook

Au Théâtre de la Bastille du 8 au 12 avril à 19h30

Réservation :
📞 01 417 417 07
📩 reservation@atelierdeparis.org

Body Roots – solo, 2014
Performeuse : Shira Eviatar
Lumières : Amir Castro

Rising – duo, 2016
Chorégraphie & performance : Shira Eviatar
Danseuses : Anat Amrani & Shira Eviatar
Direction artistique : Itzik Giuli
Directeur de répétition : May Zarhy
Lumières : Nadav Barnea & Amir Castro

Commentaires fermés sur TEMPS FORT Bastille #1 / Shira Eviatar

Filed under

Dominique Dupuy : Les dramaturgies du silence (s)

Stage dirigé par DOMINIQUE DUPUY et PHILIPPE DUCOU

« Les dramaturgies du silence (s) », s’inscrit dans le cadre du projet SILENCE-S, à l’initiative de Dominique Dupuy, un projet pluri-disciplinaire et multi-media,
tout au long de la saison 2016-2017, au Théâtre national de Chaillot, et divers autres lieux de création.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES :
Le corps en scène, tout interprète est confronté à sa nécessaire présence sur le plateau. De l’éveil à la recherche spécifique d’un mouvement en passant par l’échauffement, la régulation des énergies, la dynamique d’un corps, la poétique du geste, le corps parle.
Par le jeu de la perception et une conviction plus ou moins affirmée de le guider, nous agissons. Le corps a sa propre lecture. Il s’agira donc de travailler sur des situations où des « acteurs de la scène », de compétences, de disciplines, et aussi de tradition, de culture, et même de langue différente, font une expérience de partage et de propagation. Puis de questionner comment ils reçoivent l’objet de la transmission, comment ils le comprennent, comment ils le transforment avec leur propre corps, leurs propres paroles, leurs propres outils, leurs propres références. Et ce faisant, stimuler à partir de ce qui en ressortira de nouvelles propositions pour accompagner la poursuite de ce cheminement, jusqu’à l’échéance de la rencontre publique.

Le plateau, l’espace scénique :
Tirant pour eux-mêmes richesse du partage de compétences distinctes mais complémentaires, Dominique DUPUY accompagné de Philippe DUCOU, tout deux souhaitent faire de la confrontation des points de vue et de la rencontre sur le plateau de démarches issues de théâtre et de danse l’objet même d’une recherche créative, fondée sur l’approfondissement de l’expérience commune qui en résulte. La recherche d’accords est part intégrante du processus de travail : se donner le temps et les moyens pour que chacun puisse se familiariser avec les différentes exigences qu’implique l’interaction de la danse, du jeu, du rythme, du parler, du chant, ou encore du silence… Jouer avec le silence, préciser le regard, engager tout le corps dans l’espace, ponctuer, syncoper,  articuler les rythmes, oser suspensions et immobilités : tels sont quelques-uns de nos objectifs de travail. Chercher l’organicité, en dépassant les structures imposées : à travers la répétition trouver dans le corps la stimulation de la parole, et dans le plaisir de la mise en bouche l’impulsion du mouvement. Bouger, évoluer, rebondir, se laisser inspirer.

Quand il y a désir et nécessité, deux  personnes qui ne parlent pas la même langue  parviennent toujours à s’entendre, dès que leur écoute ne se limite plus à la seule compréhension des mots, dès que les corps sortent de leur réserve habituelle. Écouter, prendre le temps, agir, réagir à tout ce qui survient, évolue avec soi dans le même espace-temps délimité, cadré : le silence, le moindre objet, les autres, tous sont partenaires de jeu.

PLANNING D’UNE JOURNÉE TYPE :
Atelier dirigé par Dominique Dupuy : 3h le matin
Atelier dirigé par Philippe Ducou : 3h l’apres-midi
+ 2 heures où l’espace est à disposition des stagiaires

Commentaires fermés sur Dominique Dupuy : Les dramaturgies du silence (s)

Filed under

Le chant de Karastan

Le chant

Chorégraphie : Michel Hallet Eghayan

Créé initialement de 1993 dans le cadre d’une commande du Festival d’Avignon en hommage à l’Arménie, « le Chant de Karastan » est composé de trois pièces à la fois autonomes et liées qui font fil à la conscience pour nous mener à la source de quelques uns des mythes fondateurs du peuple arménien pour nous faire partager quelques élans de sa culture, pour nous ouvrir tendrement aux formes nouvelles d’un art à venir. L’émotion vivante des mythes, la chaleur de l’histoire, l’ardeur de l’avenir, un chant de mémoire collective.

Compagnie de danse Michel Hallet Eghayan


Les 11 et 12 septembre 2015 – Le vendredi 11 septembre à 14h30 et 20h30 – Samedi 12 septembre à 20h30

SALLE EN PIERRE

Commentaires fermés sur Le chant de Karastan

Filed under