Tag Archives: Troupe de l’Épée de bois

LES ÉCRITS CONTRE LA COMMUNE

Pourquoi monter un spectacle sur la Commune de Paris ?
Au-delà de l’intérêt historique et politique, en quoi l’étude de cette période de l’Histoire française, trop peu connue en France même, peut-elle toucher le théâtre ?
Les textes de notre spectacle, extraits de la thèse de Paul Lidsky Les Écrivains contre la Commune, présentent l’intérêt de situer l’artiste, et dans ce cas précis l’écrivain du XIXe siècle, au centre d’un débat toujours contemporain, où il doit se définir par rapport à l’Histoire.
Ce n’est pas sans surprise que nous avons découvert à travers les divers témoignages, les réactions à chaud des écrivains ― dont la qualité n’est plus à vanter ― solidaires de la bourgeoisie apeurée et répressive face à cette « révolution crapuleuse ».
Le paradoxe devient d’autant plus saisissant que ces écrivains, choqués des agissements de la « canaille », sont souvent ceux-là mêmes qui ont introduit le peuple dans la littérature.
Notre intention n’est pas de faire le procès des écrivains mais de faire surgir dans notre mémoire collective l’intensité des conflits d’une société, où le créateur se fait, dans la plupart des cas, le défenseur de l’ordre établi.
La difficulté de notre entreprise a résidé dans la maîtrise du matériau, essentiellement constitué de correspondances, articles de presse, commentaires, sans aucun lien dramaturgique.
Peu à peu sont nés ces personnages, sortes de résidus d’une aristocratie déchue, vaguement nostalgiques des campagnes militaires napoléoniennes, à coup sûr épris de l’ordre social à même de garantir leurs privilèges.
Ils portent un texte dont la violence est à la mesure de la peur éprouvée face à cette véritable révolution qui a menacé les valeurs bourgeoises dans leurs fondements.
De quoi nous interroger sur ce qui fonde notre culture et sur la place de l’artiste dans notre société.

 

Durée : 1h15

Représentations :
Dimanche 28 avril 2019 à 18h30

Ce spectacle est programmé dans le cycle « TROIS ÉPÉES POUR LA COMMUNE« 
Tarif proposé pour les trois spectacles, L’Année Terrible, L’Accusée Louise Michel et les Écrits contre la Commune  : 30 € – Réservations pour le triptyque au 01 48 08 39 74 de 14h à 19h, du lundi au vendredi

Plus d’informations et réservations

Mise en scène Antonio Diaz-Florian
Avec Troupe de l’Épée de Bois.
Scénographie David Léon
Costumes Abel Alba
Lumières Quique Peña
Production Théâtre de l’Épée de Bois

 

Commentaires fermés sur LES ÉCRITS CONTRE LA COMMUNE

Filed under

L’ACCUSÉE LOUISE MICHEL

Jouant les avocats du diable, nous faisons un procès de la militante Louise Michel, afin de mieux comprendre son héritage où se mêlent la lutte et l’utopie.

Jour après jour se forgent nos consciences, car nous devons ériger de nouveaux piliers sur lesquels construire le lendemain.

Aux côtés d’autres femmes et d’hommes, Louise Michel a voulu former notre république. Pour mieux la comprendre, nous avons choisi de remémorer ses écrits et ses nombreux procès, à la façon d’enfants joueurs. Elle répond avec la franchise, la conviction et la joie du moment sans pour autant négliger les erreurs toujours possibles dans le feu de l’action. Elle nous sert de modèle, car elle s’est vouée au bien-être de notre pays, celui que nous aimons, celui qui n’oublie pas le sang versé par les citoyens qui ont pris la Bastille et fait la Révolution qui éclaira le monde en 1789. Elle nous rappelle que nous ne devons pas laisser récupérer la République par ceux qui massacrèrent le peuple de Paris en 1871.

L’accusée Louise Michel répondra donc aux questions que chacun souhaiterait lui poser. Ses réponses nous aideront à former pour nous-mêmes d’abord, puis avec nos concitoyens, ce monde toujours rêvé, dont l’idéal s’écrit « Liberté – Egalité – Fraternité ».

Victor Hugo – poème sur Louise Michel (1871)

VIRO MAJOR (extrait)

Ayant vu le massacre immense, le combat
Le peuple sur sa croix, Paris sur son grabat,
La pitié formidable était dans tes paroles.
Tu faisais ce que font les grandes âmes folles
Et, lasse de lutter, de rêver de souffrir,
Tu disais : « j’ai tué !  » car tu voulais mourir….

Durée : 1h30

Représentations :
Du 7 au 23 février – Prolongations jusqu’au 28 avril 2019

Le dimanche 28 avril à 16h30

Ce spectacle est programmé dans le cycle « TROIS ÉPÉES POUR LA COMMUNE« 
Tarif proposé pour les trois spectacles, L’Année Terrible, L’Accusée Louise Michel et les Écrits contre la Commune  : 30 €  – Réservations pour le triptyque au 01 48 08 39 74 de 14h à 19h, du lundi au vendredi

Plus d’informations et réservations 

Auteur Antonio Diaz-Florian
Inspiré des écrits de Louise Michel
Mise en scène Antonio Diaz-Florian
Avec Troupe de l’Épée de Bois.
Scénographie David Léon
Costumes Abel Alba
Lumières Quique Peña
Production Théâtre de l’Épée de Bois

 

Commentaires fermés sur L’ACCUSÉE LOUISE MICHEL

Filed under

Les fusils de la Mère Carrar

Mère Carrar

De Bertolt Brecht, l’Arche Éditeur

Mise en scène Antonio Diaz-Florian

Bertolt Brecht a écrit « Les Fusils de la mère Carrar » en 1937 en soutien aux combattants des Brigades Internationales. Nous avons imaginé que la pièce était parvenue aux combattants de la Brigade française «La Commune», qui la joueraient un soir sur le front…

Troupe de l’Épée de Bois


Du 3 au 20 décembre 2015 – du jeudi au samedi à 20h30 // le samedi et dimanche à 16h

SALLE EN BOIS

Commentaires fermés sur Les fusils de la Mère Carrar

Filed under

L’Avare

de Molière

Mise en scène Antonio Díaz-Florián

 

Notre lecture de L’Avare. Tant que nous n’admettons pas que la vie est un songe, une illusion, nous essayons d’acquérir des richesses, comme si le bonheur pouvait être enfermé dans un coffre-fort.

Commentaires fermés sur L’Avare

Filed under